Bien aborder le sujet du bac en Histoire-Géographie (ES, L)

  • 1. La composition – 2h30 à 3h

Objectifs :

- Analyser un sujet d'histoire ou de géographie
- Mobiliser et d’organiser les connaissances nécessaires pour y répondre
- Apporter une réponse rédigée de façon claire et structurée

Analyser le sujet :

Partez d’un questionnement simple (qui ? quoi ? où ? quand ? comment ?) pour aller vers le plus complexe (quel phénomène historique, géographique, quelle(s) notion(s) sont en jeu ?). En géographie, veillez bien à déterminer l’échelle concernée, en histoire, les bornes chronologiques.

Dégager une problématique :

Explicitez clairement une problématique qui reprendre une question générale vue en cours. Prennez le temps de réfléchir pour expliciter cette problématique : en quoi le sujet étudié est-il important pour un historien ou un géographe, quels enjeux peut-on mettre en avant ?

Préparer la composition :

L'étape du brouillon est incontournable ! Il s’agit de reprendre des idées générales, mais de les accompagner aussi d’exemples concrets qui permettent d’argumenter votre propos. Il faut regrouper les idées notées, en déterminant deux ou trois thèmes distincts qui formeront vos parties. Celles-ci peuvent s’organiser ensuite en plusieurs paragraphes. Ensuite et après seulement, vous pouvez préparer l'introduction et la conclusion de votre composition.

Rédiger :

La composition reste un exercice de rédaction et on vérifie votre capacité à vous exprimer de façon claire et structurée. Faites un effort de présentation (réécriture du sujet en tête de la copie, soin, saut de ligne(s) pour détacher les « blocs » de la composition : introduction, parties,conclusion).
Vous pouvez appuyer votre démonstration par des schémas (cartographiques) ou des organigrammes, en particulier en géographie. Ceux-ci doivent aussi être intégrés, notamment par un commentaire lié à ce que vous avez écrit.

Vous pouvez vous entraîner avec les sujets suivants disponibles sur le site : Socialisme, communisme et syndicalisme en Allemagne de 1875 à 1933La gouvernance mondiale face aux bouleversements économiques et financiers mondiaux depuis 1944. N'hésitez pas non plus à découvrir nos collections pour être prêt le jour du bac.

 

  • 2. La seconde partie – 1h à 1h30

A. L’étude critique de document(s)

Il s’agit de vérifier que vous êtes à la fois capable d’analyser un ou deux documents, donc d’en tirer des informations, mais aussi de les mettre en lien avec le cours, les notions et phénomènes historiques ou géographiques étudiés.

Analyser le sujet

Vous devez déterminer le(s) type(s) de document(s) proposé(s). Pensez à bien analyser la consigne qui vous donne des directions et vous guide dans l'étude. La consigne est souvent longue, indiquant des étapes à suivre dans le travail.
Pensez à faire le lien entre les différents éléments ou étapes qui structurent la consigne et les informations contenues dans le(s) document(s).

Répondre à la consigne

Il n’y aura pas de consigne-type, elle sera adaptée au(x) document(s) et à ce qu’on veut vous en faire exploiter.
Un simple travail d’extraction de citations ne suffit pas à répondre à la consigne, y compris lorsqu’il s’agit de simplement relever des informations. Vous pouvez reformuler les informations, la citation vient en appui de votre réflexion.

Vous pouvez vous entraîner avec les sujets suivants disponibles sur le site : La gouvernance mondiale et l'État-nation ; La crise de mai 1968. N'hésitez pas non plus à découvrir nos collections pour être prêt le jour du bac.

B. La production graphique

Vous devez montrer votre capacité à pratiquer l’expression cartographique pour répondre à un sujet qui met en jeu l’organisation spatiale d’un territoire. Il s’agit de vérifier votre capacité à mobiliser et organiser des connaissances pour traiter un sujet, un peu finalement comme dans la composition.

Si tous deux nécessitent une légende organisée, le croquis est plus élaboré qu’un schéma. Le schéma (sur fond libre) cherche à modéliser simplement un espace en montrant les principales articulations qui l’organisent, alors qu’un croquis (sur carte vierge) localise un plus grand nombre de facteurs et de dynamiques qui expliquent l’organisation d’un territoire.

Des conseils pour réaliser la production graphique:
- Lister les informations nécessaires pour traiter le sujet
- Organiser ces informations dans un plan avec des titres et parties
- Bien penser à donner un titre
- Mettre la légende face au croquis ou au schéma (pas au verso de la feuille)
- Apporter un soin particulier à la lisibilité (pas de feutres de couleur, de surligneurs ou de crayon à papier)

Vous pouvez vous entraîner avec les sujets suivants disponibles sur le site : Le continent africain : contrastes de développement et inégale intégration dans la mondialisation ; La complexité de l'organisation de l'espace mondial actuel. N'hésitez pas non plus à découvrir nos collections pour être prêt le jour du bac.

Découvrir les nouveautés