L'épreuve de Mathématiques au Bac (S)

DESCRIPTION DE L'EPREUVE DE MATHÉMATIQUES POUR LA SÉRIE S

1. La structure de l’épreuve

Durée : 4 heures que ce soit pour les élèves ayant choisi "spécialité" ou seulement l'enseignement spécifique.
Coefficient : 7
Coefficient : 9 pour les candidats ayant choisi l'enseignement de spécialité

2. Nature du sujet

Un sujet comporte de trois à cinq exercices indépendants les uns des autres, notés chacun sur 3 à 10 points et comportant plusieurs questions. Ils abordent une grande variété de domaines du programme de mathématiques de série S.
Le sujet proposé aux candidats ayant suivi l’enseignement de spécialité diffère de celui proposé aux candidats ne l'ayant pas suivi par un de ces exercices, noté sur 5 points.

3. Conseils pour l'épreuve

  • Avant de répondre à une question, relisez l'intitulé du texte pour conclure précisément.
  • N'oubliez pas qu'une question apporte une réponse souvent réutilisée dans la suite de l'exercice.
  • La qualité de la rédaction est prise en compte : évitez les fautes d'orthographe, les abréviations et n'utilisez les symboles que dans des phrases mathématiques.
  • Pensez à justifier vos propositions, à vous référer précisément à des définitions, des propriétés, des théorèmes et des corollaires.
  • Si une figure est demandée, faites-la rapidement au brouillon avant de la recopier définitivement et proprement sur votre copie.
  • Faites les calculs compliqués au brouillon, mais rédigez directement sur votre copie.
  • Tous les résultats donnés doivent être simplifiés. N'hésitez pas à les mettre en valeur.
  • Prévoyez une copie par exercice et numérotez.

4. Quelques remarques sur un énoncé de mathématiques

  • Le choix de numéroter trois questions successives 1. 2. 3. ou 1.a) 1.b) 2. ou 1.a) 1.b) 1.c) indique trois démarches différentes. Lorsque plusieurs questions sont à l'intérieur d'une même question, cela indique la plupart du temps que l'on est dans une même démarche, que l'on travaille sur un même concept ; au contraire, changer de question (par exemple passer de 1.b) à 2.) indique que l'on va travailler d'autres notions.
  • Si le concepteur du sujet a écrit "En déduire", ne cherchez pas ailleurs que dans la (ou les) question(s) précédente(s)
  • Vérifiez que vos résultats sont vraisemblables : une probabilité est un réel compris entre 0 et 1, une aire est un nombre positif, un vecteur ne peut pas être égal à son affixe... Assurez-vous de la cohérence entre tableau de variation, limite, graphique... Signalez, le cas échéant, les incohérences que vous auriez notées et que vous n'auriez pas eu le temps de corriger.
  • Une calculatrice, même graphique, fournit une aide précieuse pour conjecturer ou vérifier mais ne permet pas de vous dispenser de la justification des résultats. Un raisonnement ne peut s'appuyer sur la phrase "La calculatrice donne..." sauf lorsque l'énoncé le précise clairement.
Découvrir les nouveautés