Conforme au programme
Nouvelle-Calédonie
Mars
2016
Bac
Tle S
Mathématiques
Codage, conguence, suites
Arithmétique
Suites
.icon_annales.png Afin de crypter un message, on utilise un chiffrement affine.

31Codage, congruence, suites1 heure

Nouvelle-Calédonie, mars 2016

Arithmétique

Suites

Exercice

5 pts

Les parties A et B peuvent être traitées de manière indépendante.

Partie A

Afin de crypter un message, on utilise un chiffrement affine.

Chaque lettre de l’alphabet est associée à un nombre entier comme indiqué dans le tableau ci-dessous :

A

B

C

D

E

F

G

H

I

J

K

L

M

0

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

 

N

O

P

Q

R

S

T

U

V

W

X

Y

Z

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

Soit x le nombre associé à la lettre à coder. On détermine le reste y de la division euclidienne de 7x + 5 par 26, puis on en déduit la lettre associée à y (c’est elle qui code la lettre d’origine).

Exemple :

M correspond à x = 12 ;

7 × 12 + 5 = 89.

Or 89 ≡ 11 [26] et 11 correspond à la lettre L, donc la lettre M est codée par la lettre L.

1 Coder la lettre L.

2 a. Soit k un entier relatif. Montrer que :

si k ≡ 7x [26], alors 15k ≡ x [26].

b. Démontrer la réciproque de l’implication précédente.

c. En déduire que y ≡ 7x+ 5 [26] équivaut à x ≡ 15y + 3 [26].

3 À l’aide de la question précédente, décoder la lettre F.

Partie B

On considère les suites (an) et (bn) telles que a0 et b0 sont des entiers compris entre 0 et 25 inclus et pour tout entier naturel n :

an+1= 7an+ 5   et   bn+1 = 15bn + 3.

Montrer que pour tout entier naturel n, a n =( a 0 + 5 6 )× 7 n 5 6 .

On admet pour la suite du problème que pour tout entier naturel n :

b n =( b 0 + 3 14 )× 15 n 3 14 .

Partie C

Déchiffrer un message codé avec un chiffrement affine ne pose pas de difficulté (on peut tester les 312 couples de coefficients possibles). Afin d’augmenter cette difficulté de décryptage, on propose d’utiliser une clé qui indiquera pour chaque lettre le nombre de fois où on lui applique le chiffrement affine de la Partie A.

Par exemple, pour coder le mot MATH avec la clé 2–2–5–6, on applique « 2 » fois le chiffrement affine à la lettre M (cela donne E), « 2 » fois le chiffrement à la lettre A, « 5 » fois le chiffrement à la lettre T et enfin « 6 » fois le chiffrement à la lettre H.

Dans cette partie, on utilisera la clé 2–2–5–6.

Décoder la lettre Q dans le mot IYYQ.

Voir le corrigé

Cet article est réservé aux abonnés
ou aux acheteurs de livres ABC du Bac

Pour approfondir le thème...

Tle S
Mathématiques
Arithmétique
Spécialité
France métropolitaine
Juin
2016
Bac
.icon_annales.png
Le but de l'exercice est de déterminer une condition nécessaire et suffisante sur m, n, p et q pour qu'une droite rationnelle comporte au moins un point dont les coordonnées sont deux entiers relatifs.
arithmétique | algorithme | PGCD
Tle S
Mathématiques
Algorithmique, Arithmétique, Matrices
Spécialité
Antilles-Guyane
Juin
2016
Bac
.icon_annales.png
Donner une solution particulière de l'équation E.
arithmétique | algoritme | matrice | équation diophantienne
Tle S
Mathématiques
Algorithmique, Arithmétique
Spécialité
Liban
Mai
2016
Bac
.icon_annales.png
Pour chaque affirmation, dire si elle est vraie ou fausse en justifiant la réponse.
graphe probabiliste | arithmétique | algorithme | congruence
Tle S
Mathématiques
Arithmétique, Matrices, Probabilités, Suites
Spécialité
Polynésie
Juin
2016
Bac
.icon_annales.png
Pour chaque affirmation, dire si elle est vraie ou fausse en justifiant la réponse.
arithmétique | matrice | probabilité | congruence | suite
Tle S
Mathématiques
Arithmétique, Matrices
Spécialité
Inde
Avril
2016
Bac
.icon_annales.png
Déterminer la matrice inverse de Q.
matrice | arithmétique | codage | congruence