Conforme au programme
France métropolitaine
Juin
2016
Bac
Spécifique
1re L ,
1re ES
Sciences
La perception des couleurs
Représentation visuelle
.icon_annales.png On cherche à expliquer la différence de perception des couleurs entre Berinmos et Européens.

Sujet 3La perception des couleurs 25 min

France métropolitaine, juin 2016

SVT

Représentation visuelle

Question

6 pts

Et si nous ne percevions pas tous les couleurs de la même façon : c’est ce qu’ont voulu savoir deux équipes de scientifiques en comparant la perception de la couleur des Berinmos, une tribu de chasseurs-cueilleurs de Papouasie Nouvelle-Guinée à celle des Européens.

On cherche à expliquer la différence de perception des couleurs entre Berinmos et Européens.

Doc. 1 La perception de la couleur chez les Papous

Des chercheurs ont présenté aux Berinmos un nuancier composé de 160 couleurs que nous classons en huit catégories : le marron, le rouge, le rose, l’orange, le jaune, le vert, le bleu et le violet. Les Berinmos ont réparti ces couleurs selon cinq termes – wap, mehi, kel, nol et wor […] Chacun des groupes a nommé les échantillons (voir la figure ci-dessous) en fonction de son vocabulaire et ainsi défini les catégories de couleurs propres aux deux cultures. On constate notamment que les frontières des couleurs ne se superposent pas, c’est-à-dire qu’une couleur unique (le nol) aux yeux des Berinmos est perçue comme deux couleurs différentes par les Européens (le vert et le bleu).

Catégories de couleurs discernées par un Européen (à gauche) et un Berinmo (à droite) :

img1

D’après dossier Pour la science, La couleur

Doc. 2a Cônes et vision des couleurs chez l’Homme

Type de cônes fonctionnels

Cônes S

Cônes M

Cônes L

Maximum d’absorption des photorécepteurs (en nm)

Autour de 437

Autour de 533

Autour de 564

Vision normale = vision trichromate

X

X

X

Vision anormale = vision dichromate

Type daltonisme

Protanope

X

X

X

Deutéranope

X

X

Tritanope

X

X

X = présence de cônes

 

Doc. 2b Récepteurs de la rétine présents et fonctionnels chez les Bérinmos

img2

D’après http://artic.ac-besancon.fr

Doc. 3a

Les linguistes ont […] tenté d’enseigner à des anglophones la distinction nollwor, et à des Berinmos, les distinctions bleu/vert […]. Ils ont aussi enseigné aux deux groupes une distinction arbitraire qui n’existe dans aucune des deux langues : vert 1 et vert 2. Les Berinmos ont appris avec la même difficulté à distinguer le bleu du vert que le vert 1 du vert 2. À l’inverse, les Anglais ont eu plus de facilité à différencier le vert 1 du vert 2 que le nol du wor. La perception de couleurs différentes est plus facile lorsque les couleurs correspondent à une distinction linguistique acquise depuis longtemps. Les chercheurs ont conclu de ces résultats que l’influence du langage est prépondérante dans la catégorisation des couleurs. La façon dont on évoque un objet oriente sa perception.

D’après dossier Pour la science, La couleur

 

Doc. 3b À propos de la plasticité cérébrale

L’apprentissage va renforcer ou affaiblir des connexions synaptiques préexistantes ou en développer de nouvelles. Apprendre modifie donc la structure du système nerveux central. Chaque fois que nous apprenons quelque chose, des circuits nerveux sont modifiés dans notre cerveau.

Ainsi, l’apprentissage et les expériences modifient la façon dont le cerveau va traiter les informations.

D’après http://www.cite-sciences.fr

On cherche à expliquer la différence de perception des couleurs entre Berinmos et Européens.

À l’aide des connaissances et des documents, expliquer pour chacune des hypothèses, si celle-ci peut être validée ou non en présentant les arguments utilisés.

Hypothèse 1 : La différence de perception de la couleur pourrait s’expliquer par un daltonisme.

Hypothèse 2 : La différence de perception de la couleur pourrait s’expliquer par une différence de caractéristiques des photorécepteurs.

Hypothèse 3 : La différence de perception de la couleur mettrait en jeu des différences d’apprentissage et des phénomènes de plasticité cérébrale.

Voir le corrigé

Cet article est réservé aux abonnés
ou aux acheteurs de livres ABC du Bac

Pour approfondir le thème...

1re L , 1re ES
Sciences
Représentation visuelle
Spécifique
Polynésie
Septembre
2015
Bac
.icon_annales.png
Expliquer pourquoi les résultats de l'examen des champs visuels de Madame X permettent au médecin d'éliminer l'hypothèse d'une lésion de l'œil gauche, et l'amènent à prescrire une IRM cérébrale.
trouble de la vision | accident vasculaire cérébral (AVC) | champ visuel | IRM | message visuel | voies visuels
1re L , 1re ES
Sciences
Représentation visuelle
Spécifique
France métropolitaine
Septembre
2014
Bac
.icon_annales.png
La perception visuelle, c'est-à-dire la sensation consciente de voir, s'appuie sur un organe récepteur, l'œil, et sur une construction cérébrale. Dans certains cas, la perception peut être modifiée.
rétine | nerf optique | synapse | neurone | QCM
1re L , 1re ES
Sciences
Représentation visuelle
Spécifique
Tests et QCM Bac
.icon_test.png
Testez vos connaissances sur la rétine et les photorécepteurs avec des QCM, un texte à trous et des exercices d'association.
opsine | photorécepteur | bâtonnet | cône | acuité | point aveugle
1re L , 1re ES
Sciences
Représentation visuelle
Spécifique
Tests et QCM Bac
.icon_test.png
Testez vos connaissances sur les opsines avec des QCM, un texte à trous et un Vrai-Faux.
opsine | gêne ancestral | famille multigénique | daltonisme | pigment rétinien | bichromate
1re L , 1re ES
Sciences
Représentation visuelle
Spécifique
Tests et QCM Bac
.icon_test.png
Testez vos connaissances sur le message nerveux visuel avec des QCM, un Vrai-Faux et un texte à trous.
nerf optique | point aveugle | fovéa | récepteur postsynaptique | neurone